Garance Blachier

Diplômée de l’Ensad en scénographie, 2021

garancebla@gmail.com

0631071827

@garanceblachier

Biographie

Scénographe et plasticienne, Garance vient d’être diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en juillet 2021. Sa formation l’a menée à concevoir des scénographies de théâtre et d’exposition, et à développer en parallèle un travail plastique lié à l’espace et à au récit. Elle développe un travail de sculpture, céramique et de dessin autour des thèmes de la mémoire et de la fragilité des lieux qui nous entourent. 

Elle a réalisé depuis 2016 plusieures scénographies théâtrales pour le lycée St. Louis de Gonzague, la Compagnie La grande décision ou encore pour une comédie musicale de Christophe Mirambeau. Dans ses projets de scénographie, elle sait jongler entre la conception technique et la construction des décors en atelier.

En 2018, Garance a eu la possibilité d’approfondir sa pratique de la sculpture et de l’installation à la School of Visual Arts de New York, et de présenter son travail lors d’une exposition « Fragile ». A son retour elle rédige un mémoire sur la force créatrice des espaces vides, un sujet qui l’accompagnera jusqu’à son projet de diplôme qui raconte la force du processus de déménagement : « état des lieux ». 

En 2020, elle signe malgré le contexte sanitaire, une scénographie pour Les bonnes de Genet, mis en scène par Lucrezia Azzano dans des appartements privés. 

Garance fait partie de deux collectifs d’artistes avec lesquels elle a réalisés plusieurs expositions. Avec le collectif Crème Fraiche, elle investie une maison vide à Vanves en janvier 2019 pour y proposer des installations qui plongent le spectateur dans la mémoire du lieu. En mai 2021, le collectif s’associe au festival Beat and Beer et imaginent ensemble un évènement dans un espace urbain en transition.

Avec le collectif Partout, elle a réalisé une exposition à la galerie Cyal en décembre 2019, et prépare actuellement la deuxième exposition du groupe à la galerie du Crous prévue fin octobre 2021.

Le travail de Garance a toujours un lien très fort avec l’espace, tant dans les espaces vécus que dans les possibilités d’accrochage. Actuellement, elle est scénographe au Studio Adrien Gardère, et elle met à profit ses connaissances et ses capacités en modélisation 3D en concevant des scénographies pour le musée Narbo Via, le Vatican à Rome, ou encore le Yuz Museum à Shanghai. Sa vision du travail du scénographe est large et nourrie par un mélange de références multiples venant du théâtre, de la littérature, de la muséographie et des arts plastiques.

état des lieux, vue de l’installation

« En évoquant les souvenirs de la maison, nous additionnons des valeurs de songe ; nous ne sommes jamais de vrais historiens, nous sommes toujours un peu poètes et notre émotion ne traduit peut-être que de la poésie perdue. » Gaston Bachelard, La Poétique de l’espace

Projet de diplôme

L’installation État des lieux invite le spectateur à déambuler dans un appartement vidé après un déménagement, dans lequel un archéologue est venu poncer, creuser, casser les murs pour faire apparaître les empreintes de vie des anciens habitants. Cet espace se présente comme un collage de récits récoltés auprès de proches, évoquant les traces qu’ils ont laissées comme témoins de leurs présences passées. Ces excavations sont travaillées par couches, certaines sont infimes et sensitives, tandis que d’autres deviennent picturales, comme des compositions graphiques de strates. Le lieu n’est pas totalement déserté, il faut tendre l’oreille pour pouvoir entendre des bribes de récits à travers les murs. Cette installation appelle à la nostalgie et au souvenir. Elle plonge le spectateur dans sa propre mémoire en se projetant dans les pleins et les vides que présente l’appartement, et d’en faire l’état des lieux.

état des lieux, vues de l’installation

Portfolio & CV

Laisser un commentaire